Ma domotique I : Historique

Voilà plusieurs années que je m'amuse à concevoir ma propre domotique. Il serait tant que je vous conte mes aventures.

Je ne sais même plus quand et comment tout ça a commencé, tout ce dont je me rappelle est que j'ai débuté tout petit et sans rien connaitre du monde de la domotique. Des heures de lecture à enchainer des termes dont j'avais du mal à appréhender la signification et à ne pas savoir par quel bout y prendre…

Comme beaucoup, au début je ne souhaitais pas investir gros, ne sachant pas si ça allait le faire, et donc coté matériel, comme beaucoup je me suis rabattu sur l'excellent Raspberry Pi. Si je ne me trompe, à l'époque on en était au Raspberry Pi 2 voir début du Pi 3. Pour ce qui est du logiciel qui gérerait tout ça, il fallait commencer par quelque chose de simple ou il n'y aurait pas de code à écrire, je me suis donc rabattu sur Jeedom, qui avait l'avantage de tout intégrer, gestion de protocole, interface, etc. Le décor était planté, le cœur de ma domotique était là.
Pour les périphériques, c'était assez compliqué à l'époque pour les particuliers, beaucoup de bidouilles pour interagir avec des protocoles peu respectés, des programmes bogués, du matériel peu disponible. Bref cela ma couté de nombreuses heures de recherches, de bricolages et de prises de tête, mais ça a également eu l'avantage de me faire connaitre plus en profondeur ce que j'allais utiliser.
Les premiers protocoles à être intégré chez moi ont été le Zwave et le RFXCom. Le Zwave était plus aboutie (mais plus cher), et rfxcom était simple, le choix parfait pour des capteurs de sonde de température par exemple. C'est également à ce moment que j'ai commencé à intégrer du multimédia dans ma domotique avec des serveurs media comme LMS (Logitech Media Serveur) et de la reconnaissance vocale avec Rhasspy. Alexa, Siri et compagnie n'étaient pas encore sur le devant de la scène et je voulais que ma domotique soit opérationnel même sans internet. Ce dernier choix étant un des plus important à mes yeux. Cela a éliminé pas mal de matériels qui avaient "besoin" de serveurs sur le net pour fonctionner (ou pour pomper vos données).


Puis les limites du Raspberry se sont vite fait sentir, pas assez de puissance, pas assez de ports, pas assez de possibilités d'évolution. J'ai donc fait un gros saut coté matériel en construisant mon premier rack domotique. Le réseau informatique de la maison évoluant également, le passage à un rack n'était pas un choix mais une obligation. J'ai écoulé pas mal de matériels assez vite car à chaque fois, en voulant faire des économies je me retrouvais coincé par certaines limites. J'ai fini par baser mon réseau informatique sur la marque Ubiquiti, console, switch, wifi. Ensuite j'avais un Nas Synology en version desktop un peu vieillissant, j'en ai profité pour passer à une version d'entrée de gamme en rack. Enfin j'ai construit un serveur sous Proxmox avec une carte mère mini-ITX, un processeur avec pleins de cœurs et une carte réseau 2x10G, le tout dans une baie 1U seulement. J'en reparlerais plus en détail dans un futur billet. L'important ici est que le cœur de ma domotique est un serveur sous Proxmox hébergeant une multitude de machines virtuelles dédiées à chaque sous partie de ma domotique. J'ai également abandonné des programmes comme Jeedom ou Home Assistant pour faire moi même le cerveau de ma domotique en utilisant Node-red. Quand aux protocoles, aujourd'hui je peux utiliser MQTT, Zwave, Bluetooth, Wifi, Zigbee, RfxCom, TIC,.. A l'heure actuelle, ma domotique gère entièrement le chauffage, le cumulus, les volets, les lumières, la consommation jour/nuit (HP/HC), certains agenda et rappels, le tout pilotable en automatique, à la voix ou depuis une interface web. Telle est la situation actuelle.
Chacun fait comme il veut mais un serveur avec des machines virtuelles, c'est le pied ! Hormis le fait d'apprendre à bricoler, un Raspberry ou tout autre mini machine dans ce style n'est que perte d'argent car très vite limité. Et un serveur de VM ne servira pas qu'à la domotique, personnellement il fait tournée pleins d'autres choses comme un proxy, des serveurs web, un windows, etc...

L'avenir risque de bien changer avec la démocratisation de la domotique en générale et les avancés technologiques comme le protocole Matter et l'IA pour tous. Encore des heures de bricolages en perspective !

Dans l'optique de penses bêtes qui seront de toute façon obsolètes le jour ou j'en aurais de nouveau besoin, je vais quand même essayer d'exposer à travers quelques billets comment est conçu et comment fonctionne ma domotique.

Ajouter un commentaire

Les champs suivis d'un * sont obligatoires

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

Ajouter un rétrolien

URL de rétrolien : https://chez.jcdenis.fr/trackback/456

Haut de page